Les Escape Games ont la cote

Besoin d’évasion en cette fin d’année ? Nous vous dévoilons quelques ingrédients directement : chiffres clés, avis d’expert et humour un peu décalé à découvrir ci-dessous.

Pour commencer, un peu de pédagogie. Les Escape Games, Kezako ?

Initialement, le concept provient de l’univers des jeux vidéo. Des jeux à la première personne où l’objectif est de sortir d’une pièce à partir des éléments présents au sein de cette même pièce (sortez votre tenue de MacGyver … #FanDes80s). Les premiers jeux vidéo de la sorte apparaissent aux débuts des années 2000 avant de trouver leur représentation dans le monde réel à partir de la fin des années 2000 au Japon. Depuis, le concept s’est mondialement exporté et fera même son apparition sous certains sapins à l’occasion des prochaines fêtes de Noël (sous un format jeu de société).

L’Escape Game, réservé aux adultes ?

Chez Junior City, nous avons mesuré en septembre dernier la pénétration des Escape Games chez les enfants de 4-14 ans. Résultat des comptes, seulement 8% avaient déjà pratiqué ce type d’activité.

Alors, les Escape Games seraient-ils uniquement l’apanage des adultes ? Pour y répondre, comme tout enquêteur qui se respecte, nous sommes partis sur le terrain au début de ce mois de décembre. 3 équipes formées à partir des membres de l’alliance Junior City-Kidz Global au défi. Résultat : beaucoup de rires, des grands moments de concentration, de cohésion et finalement … Des portes closes !

Nous n’avons pas forcément brillé, mais l’essentiel est semble-t-il ailleurs. Une ambiance lugubre et sombre, des casse-têtes plutôt relevés, des éléments de fouille à hauteur d’adultes … Bref, un concept plutôt à destination des adultes quand même. On a d’ailleurs interrogé notre hôte sur le côté familial de la chose : « Vous l’avez vu vous-mêmes, nos salles sont plutôt à destination des adultes. On peut accepter des enfants à partir de 12 ans, mais accompagnés d’adultes ». Toutefois, chaque salle est unique et spécifiquement pensée pour un usage bien défini [C’est comme les études ad hoc de Junior City d’ailleurs. A chaque interrogation client sa méthodologie unique car spécifiquement établie à partir des éléments du brief #placementproduit] : certaines salles pensées pour les enfants ont ainsi fait leur apparition récemment en France (à partir de 6 ans).

A priori, les Escape Games grandeur nature, c’est quand même plutôt pour les grands! Mais pas de problème, les créateurs et éditeurs de jeux ont trouvé la solution en remixant les ingrédients : une scénario d’aventure qui crée une logique narrative et la notion de devoir s’échapper dans un temps limité.

Les Escape Games sous les sapins de Noël de nos enfants

Lors du dernier terrain Kiddibus, nous nous sommes penchés sur les listes de Noël des enfants : 29% des jeux-jouets demandés à Noël par les 4-14 ans sont des jeux de société.

Escape GamesUn ratio en forte augmentation par rapport à l’année dernière et très cohérent avec les derniers résultats NPD : « les jeux de société vont sans aucun doute passer la barre des 400 millions d’euros cette année avec une croissance de 7% à fin octobre (hors cartes stratégiques) qui devrait se confirmer à Noël. La nouveauté 2017 tient dans le concept des « Escape games » inspirés des salles de jeux grandeur nature. « Unlock » « Escape Game » ou « Mission Escape » déclinent l’univers des Escape Rooms sous un format adapté pour les enfants. » A noter : l’Escape Game de Dujardin a été le deuxième jeu le plus vendu dans la semaine du 30 octobre au 5 novembre. Alors OUI, le phénomène Escape Games touche aussi les enfants et selon nous, on n’a vraisemblablement pas fini d’en entendre parler …